Odeur de sainteté

De nombreux saints ont émis un parfum dans certaines circonstances, comme sainte

Ste Thérèse d'Avila

Thérèse d’Avila. Père Pio était connu pour émettre en permanence un parfum pénétrant qui se manifesta à partir de sa stigmatisation définitive. L’archevêque de Manfredonia, qui fut ensuite révoqué pour ses mœurs dissolues, avait fait courir le bruit que le père se parfumait, bien que n’ayant rien trouvé dans sa cellule où il avait fait une inspection approfondie.

• Le docteur Festa qui fit le rapport sur les stigmates de

Dr Giorgo Festa

Père Pio raconte que lorsqu’il partit avec des linges ensanglantés pour les examiner, et bien que ne sentant rien lui-même, son entourage ressentit le parfum et l’identifia à celui du Père. Cette fragrance fut ressentie plusieurs jours dans le cabinet par de nombreuses personnes.

• Une personne qui avait Père Pio pour directeur de conscience et qui avait des visions mystiques reçut comme réponse à son interrogation sur l’origine de ce parfum qu’il s’agissait de l’esprit de Père Pio. Ce parfum beaucoup de gens peuvent en attester. Cet officier, par exemple, qui montait à l’assaut alors que père Pio priait pour lui (odeur de jasmin), ce chef de gare guéri sur son lit de mort d’un cancer à la gorge au moment où il embrassait la photo de Père Pio et que l’on sentit l’odeur du lys. Une femme pendant son opération, l’odeur du muguet, et qui à chaque fois qu’elle racontait l’histoire, l’odeur réapparaissait dans son auditoire.
• Des journalistes communistes faisant une enquête sur Père Pio, à Genève en 1963, et sentant aussi un parfum intense, par effluves d’une statue de la Vierge, et retrouvant cette odeur au moment de rédiger leur article dans la salle des rédacteurs envahie par l’odeur de tabac. Un chapelet donné par Père Pio avait aussi cette odeur.
• D’après une religieuse qui était une des filleules spirituelles de Père Pio, il y aurait, c’est toujours valable même maintenant, tout un langage des parfums que lui envoie le saint homme :
Rose = grâce et souffrances
Violette = mortification et humilité
Odeur acide phéniquée = non, refus absolu
Jasmin = signe de tendresse
Odeur de pain ou d’amande = invitation à l’eucharistie
Lors de la mort de Père Pio un parfum de fleur d’oranger se dégagea dans sa chambre ainsi que l’attestèrent les capucins et le médecin maire de San Giovanni Rotondo.